Parents

Conseils généraux

Vous venez d’avoir le diagnostic, que devez-vous faire.
Comment aider son enfant ?

Réguler les humeurs

Obtenir la stabilité, les clés pour réussir : Hygiène de vie – rapport aux autres – organisation.

Communiquer avec bienveillance

L’empathie, c’est écouter l’autre et l’accepter tel qu’il est, sans jugement, avec ses spécificités, ses aptitudes, ses barrières…. 

Encourager, réassurer

L’outil indispensable pour préserver la confiance en soi de son enfant cyclothymique.

Les tableaux de l'humeur

Il peut être très utile de noter au jour le jour quelle est l’humeur de l’enfant. Cela permet à l’enfant d’exprimer ce qu’il ressent 

Savoir écouter son enfant

Dans ces moments de tempêtes affectives, une technique peut être très utile : l’écoute active.

Gérer l'opposition

 L’opposition forte est un symptôme qui revient très souvent dans la cyclothymie.

Gérer les crises et les débordements

Votre enfant fait des crises de colère, souvent avec violence contre les objets, contre vous, ou contre lui-même. 

Interactions émotionnelles

 L’opposition forte est un symptôme qui revient très souvent dans la cyclothymie.

Le traumatisme des parents

Vous n’avez peut-être pas encore de diagnostic, mais depuis ces quelques crises vous ne vivez plus.

Les failles psychologiques

Une personne cyclothymique présente des failles psychologiques, des sujets sensibles.

Parents bipolaires : l'expliquer à son enfant

La bipolarité est souvent affaire de famille. Si vous-même êtes bipolaire il faut en parler à votre enfant.

Est-ce normal ? Qui ? Quand consulter ?

Vous n’avez peut-être pas encore de diagnostic, mais depuis ces quelques crises vous ne vivez plus.

Que faire face aux idées suicidaires ?

Un des risques importants dans la cyclothymie, ce sont les idées suicidaires et pas seulement à l’adolescence.

Hospitalisation, Soin-études, ITEP

Nous savons combien il est difficile de prendre cette décision, que vous avez le sentiment d’un échec.

CMPP et CMP - CMPE - MDA

Ce sont des structures gratuites, pour la prise en charge psychologique. Derrière ces sigles, des réalités différentes .

Autres structures, aide parentale

Vous souhaitez une aide plus spécifique, il existe des structures hors la maison qui allie thérapie et scolarité

Les numéros d'urgence

C’est important que le jeune sache qu’il peut aller consulter de lui-même des médecins, sans informer ses parents