Skip to content

Les humeurs, comment ça marche !

Ton humeur varie de bas en haut et haut en bas,
plus ou moins vite, plusieurs fois par jour ou moins.

Peut-être que toi, tu as déjà des humeurs neutres,
des moments où tu sens simplement bien, ni trop, ni pas assez.

c’est que l’on appelle des phases libres

Quand l’humeur est UP – hypomanie :

Le Dr Hantouche et Vincent Trybou résume cela très bien en deux mots : LE DESIR !

Il y a plusieurs manières d’être en phase haute et cela peut évoluer aussi car ta cyclothymie va prendre sa forme d’adulte. Globalement, on peut dire qu’une phase haute, c’est un moment où l’on se sent fort, où l’on agit et réagit avec excès. On bascule du “TRES” au “TROP”.

Tu peux piocher dans la liste suivante pour retrouver tes comportements à toi. Attention, ils peuvent varier d’une phase haute à l’autre.(voui, sinon, ce ne serait pas drôle !)  Plus on va vers l’âge adulte plus cela ressemble à :

  • C’est un moment où le cerveau est très réceptif : les sens sont au plus haut, rien ne t’échappe.
  • C’est un moment où tu as plus d’envies que d’habitude : tu es prêt à faire n’importe quoi pourvu qu’il y ait un détail qui t’intéresse. Les envies ne sont pas toujours raisonnables mais tu ne t’en rends pas vraiment compte.
  • Il y a plein de choses qui te font plaisir et même des choses inhabituelles.
  • Tu as envie d’être avec les autres, tu es sûr de toi, tu parles, tu as envi/tu arrives à être le leader.
  • Tu réfléchis peu aux conséquences, tu penses que “ça va le faire”. Tu es insouciant, peut-être inconscient.
  • Tu es impatient, irritable, tu ne supportes pas les personnes qui te contredisent, tu exiges, tu veux les choses.
  • Tu ne supportes pas de faire de concessions, cela te frustre trop.
  • Tu passes d’une chose à l’autre en un quart de secondes, parfois même en oubliant ce qu’on faisait juste avant de changer de sujet.
  • La vie est merveilleuse, il n’y a pas de problèmes, que des solutions.
  • Tu as des idées pour tout, le cerveau est super rapide. Il reflechi tellement vite que tu as l’impréssion que les autres sont lents, très lents ! Et puis, ils ne comprennent rien, il faut tout leur expliquer !
  • C’est beau la vie, on est super bien dans sa peau, vachement content et jamais fatigué !

Mais tu peux encore retrouver des choses de la cyclo des enfants, tu verras il y a beaucoup de points communs :

Combien de temps cela dure ? Pas très longtemps, quelques heures à quelques jours. Peut-être plus.

Quand l’humeur est DOWN – dépression :

Le Dr Hantouche et Vincent Trybou résume cela très bien en deux mots : L’ENNUI !

Il y a plusieurs manières d’être en phase basse et cela peut évoluer.
Globalement, on peut dire qu’une phase basse, c’est un moment où l’on se sent mal à l’aise, où l’on n’a pas envie de rigoler.

Tu peux piocher dans la liste suivante pour retrouver tes comportements à toi. Attention, ils peuvent varier d’une phase basse à l’autre, eux-aussi.

Mais tu peux encore retrouver des choses de la cyclo des enfants :

Tu es calme.
Tu parles peu.
Tu te replies sur toi.
Tu n’as ni envie de faire des choses ni de sortir.
Tu délaisses ses activités favorites.
T’as curiosité légendaire a disparu.
Tu boudes.
Ta mémoire flanche, tu oublies tout ce que tu sais.
Tes notes chutent.
9 fois sur 10, tu sais dire si tu es déprimé. N’hésite pas à le faire, cela aidera tes parents à te comprendre.
Quand l’humeur est mixte :
Mixte, c’est être Down et UP en même temps ! (comment est-ce possible ? !? Attend je vais t’expliquer 🙂

L’humeur est en réalité composée de 3 choses :

le corps,
les pensées (les idées, les réflexions),
les émotions (la peur, l’angoisse, la joie,…).
Habituellement, ces 3 composantes évoluent en même temps. Elles sont toutes en haut en même temps (c’est la phase haute) ou toutes en bas en même temps (c’est la phase basse).

Mais il arrive que l’une d’entre elle soit à l’opposé des deux autres. Le corps en bas mais les pensées et les émotions en haut, par exemple. Cela s’appelle les « humeurs mixtes ».

Les humeurs mixtes sont inconfortables parce que tu es plein de contradictions « tu as envie d’aller faire un foot mais tu es trop fatigué » ou « ton corps a besoin de se dépenser, tu trépignes mais tout te dégoûte ». Ouais, ce n’est pas sympa.

Résultat ? On peut être :

Irritable, nerveux.
Avec beaucoup de pensées alors qu’on ne se sent pas bien.
On a la pêche mais envie de rien, tout tourne mal.
C’est comme si quelque chose bloquait, mais quoi ?
On a besoin de bouger mais dans ta tête, c’est le vide complet.
La tête dit oui, le corps dit non.
On est triste mais on peut rire bêtement.
L’anxiété est très forte, comme si on avait des poussées d’obsessions, de phobies, de mal-être.
L’impulsivité est très forte.
Pour résumer, il y a trop de choses pas d’accord en toi et ça rend extrêmement nerveux.
Tu es sous tension, prêt à exploser.

Cette situation est désagréable mais surtout dangereuse. Il faut absolument le signaler à tes parents quand tu en détectes une, au moins pour qu’il n’en rajoute pas une couche, tu en as assez là.

Il se peut qu’ils se mettent à te surveiller plus ou moins discrètement (ce ne sont que des parents !). Ce n’est pas pour t’embêter, c’est pour te protéger car le risque de suicide est important et que tu n’en es peut-être pas conscient que tu n’es peut-être pas en état de repousser cette idée.

Tu peux dire que « si, je suis conscient », mais non, c’est la caractéristique des humeurs mixtes de voiler cette conscience. Te protéger est donc incontournable.

Et cela dure longtemps les humeurs mixtes ?
Parce que bon hein eh ! Ben comme les autres, çà varie. On te le dit depuis le début, c’est un jeu aux données variables. Il n’y a que les risques qui ne bougent pas, trop bête !

EN SAVOIR PLUS ?
Quand ça ne va pas….
N’oublie surtout pas d’être patient, le temps que l’humeur retrouve le milieu du baromètre!

L’état mixte,
c’est un peu comme un volcan prêt à exploser.

Un bon moyen de ne pas subir bêtement ces maudites humeurs, c’est de les noter avec le tableau des humeurs.

Malin comme tu es, tu vas vite t’appercevoir que tu peux anticiper, et même que tu peux les utiliser. Parceque dans chaque humeur il y a un potentiel bénéfique!

BIBLIOGRAPHIE :

“Soigner sa cyclothymie. Sept clés pour retrouver le contrôle de soi”
Dr Hantouche – Vincent Trybou. – Ed Odile Jacob.

LIVRE “EBOOK” DE DELPHINE DY
Le taptap de maman

CTAH :
Planete BPJ
La BPJ expliquée aux enfants…

Sources :

www.ctah.eu – publications de Caline majdalani et publications du Dr Hantouche.
“Soigner sa cyclothymie, les 7 clés pour retrouver le contrôle de soi”
de Elie Hantouche et V Trybou- Broché
J’APPREND A GERER MA CYLCOTHYMIE – Dr Elie Hantouche – Caline Majdalanie – Régis Blain – Ed JLyon
BPChildren.org